L’Acf – une ‘belle dame’ de 110 ans

Publié le par Acf56

 Cette année, notre ‘belle dame’, autrement dit l’Action catholique des femmes, fête ses 110 ans. Au cours de ce temps, jamais le mouvement n’a vieilli, toujours à la pointe du progrès, il a suivi pas à pas toutes les femmes sur ce qui a fait leur vie. Il a donné à bon nombre d’entre elles l’envie de s’engager, d’agir, de s’investir dans diverses associations, qu’elles soient laïques ou confessionnelles, pour que le droit des femmes soit défendu et reconnu.

 
Quoi de plus symbolique que ce prix Nobel de la Paix remis à trois femmes? Une belle façon de rendre hommage à toutes celles qui vivent dans des pays en guerre. Grâce à leur courage, leur persévérance, mais aussi au travail des associations, des lendemains meilleurs sont possibles. Jusqu’à présent, seules douze femmes ont reçu cette distinction, c’est bien peu lorsque l’on sait tout ce que les femmes ont fait pour que règne la paix.


Des femmes continuent, chacune à leur manière, d’exprimer leur désirs, leurs attentes. C’est aussi ce qui motive d’autres femmes qui espèrent des lendemains meilleurs. Elles appellent tout simplement, cette Eglise qu’elles aiment à ouvrir les yeux, qu’elle apporte soutien et compréhension aux femmes les plus vulnérables dans notre monde.
Tout le monde n’a pas une fortune à léguer, mais quel merveilleux don que celui de transmettre à nos filles, belles-filles, petites-filles, nièces, à toutes les femmes que nous connaissons, tout ce que nous avons reçu, recevons encore, grâce à l’Action catholique des femmes; ainsi de nouvelles générations permettront à notre belle dame de vivre encore 110 ans de plus et même au-delà.


Au cours de ces 110 ans d’existence, l’Action catholique des femmes a participé à la création de nombreuses associations.

 

Notamment Elles aussi qui milite pour la parité dans les instances élues et qui invite les femmes à s’engager toujours plus dans la vie publique.

 

Et bien sûr Andante, une création parmi tant d’autres, mais qui est particulièrement chère à notre association.

Je n’étais pas encore présente au collège présidentiel lors de sa ‘naissance’ en mai 2006 mais, peu de temps après mon arrivée au Conseil d’administration, j’ai eu la joie de participer à une rencontre européenne et d’animer un atelier francophone. Quelle richesse, quelle profondeur de cœur j’y ai découvert ! Certes, mes capacités linguistiques faisaient parfois défaut, mais heureusement le sourire était et reste international. Je suis très heureuse que Sophie Pujalte, cette jeune femme membre de l’Action catholique des femmes, soit présente au COCOA; ainsi cette formidable action commune pour les femmes d’Europe et d’ailleurs pourra se poursuivre.

Michèle Testelin, présidente

Publié dans infos du national

Commenter cet article